Centre MLM de belgique

La Fraction Armée Rouge

Fraction Armée Rouge

La Fraction Armée Rouge – Rote Armee Fraktion – a été une guérilla urbaine active pendant 28 années en Allemagne de l’Ouest, puis en Allemagne après la réunification. De 1970 à 1998, elle a mené de nombreuses actions, au nom de la révolution mondiale, avec comme objectif de frapper l’impérialisme.

Il est commun de parler de « trois générations. » La première a été très célèbre en Europe de l’Ouest, sous le nom médiatique et impropre de « bande à Baader », « groupe Baader - Meinhof », du nom des deux figures dirigeantes d’alors, Andreas Baader et Ulrike Meinhof.

Cette première génération, qui a lancé le processus en 1970, a eu un grand retentissement en Allemagne de l’Ouest, où l’Etat a réagi dans une panique générale et instauré une série de lois ultra-répressives. Cependant, les erreurs idéologiques aboutiront à l’échec de la proposition stratégique, dans ce qui a été appelé la « défaite de 1977. »

La seconde génération a repris le relais, mais en se recentrant sur la « scène anti-impérialiste » née de l’action de la RAF et rassemblant plusieurs milliers de personnes sympathisantes. Le point culminant de la démarche fut le « document de 1982 » appelant à l’union de la « résistance » et de la guérilla, comme identité révolutionnaire dans les métropoles...

Les nombreuses arrestations marquèrent l’échec de la « seconde génération », dont la dirigeante a été Brigitte Mohnhaupt, avec également Christian Klar.

Une troisième génération prit alors le relais, sur laquelle la police n’est parvenue à avoir aucune information, ni à identifier personne. Après avoir prolongé la ligne anti-impérialiste de 1982, la RAF fut confrontée à la disparition extrêmement rapide de toute la scène anti-impérialiste durant la période 1988-1989.

Après avoir tenté de développer une nouvelle stratégie formulée en 1992, elle prit la résolution de s’autodissoudre.