Centre MLM de belgique

Déclaration du MPP à l’occasion de l’anniversaire de la naissance du Président Mao Zedong - 2011

MPP : Le maoïsme avec son application créative la pensée Gonzalo est profondément enracinée dans les cœurs et esprits de la population péruvienne ! Ici, comme dans le monde entier, il n’y a pas de place pour la capitulation, les accords de paix ou les trêves quelles qu’elles soient !

En ce nouvel anniversaire de la naissance du Président Mao Zedong, le Mouvement Populaire Pérou exprime son salut au prolétariat international et aux peuples du monde, et notre salut spécial au prolétariat péruvien et au peuple, qui continuent de lutter héroïquement contre l’ancien système d’exploitation et d’oppression, et avec la conscience de classe croissante sous la direction du Parti communiste du Pérou.

De même, [notre salut va] à notre guerre populaire qui continue à être développée et conflue avec la lutte pour des revendications dans sa marche jusqu’à la conquête du pouvoir dans tout le pays.

Ce gouvernement, avec le conte de fée de l’inclusion, se concentre sur l’exploitation minière, ils essaient de développer le capitalisme bureaucratique de toutes les façons possibles avec le soutien du grand capital et de l’impérialisme chinois, l’inclusion du petit mot émotionnel est là comme un édulcorant.

Ainsi, nous voyons qui est en compétition pour diviser le pays entre eux. Aujourd’hui ils mettent en avant une nouvelle régionalisation afin de mieux exploiter les « ressources naturelles en consultation » ; ce que Garcia a mis en avant dans « Perro del Hortelano » n’est rien comparé à cela.

Il voulait entrer et profiter ; aujourd’hui, ils disent aux communautés : « vous pouvez être actionnaires, avec votre permission et consultation bien sûr. » Ainsi, ce gouvernement est plus débridé et sournois. Le gouvernement, conseillé par l’impérialisme et les révisionnistes, dit que le développement des sociétés minières et le capitalisme bureaucratique doit continuer à « consulter les masses », « avec l’inclusion. »

Les révisionnistes pour leur part, comme le movadef (LOD) [Ligne Opportuniste de Droite] avec Walter Humala détenant la balance, a servi à légitimer le gouvernement actuel. Mais comme les membres du gouvernement sont maintenant en train de travailler sur la régionalisation et la poursuite de leur exploitation avec les concessions minières et comme ils n’ont pas en ce moment besoin d’eux, en tant que parti ils sont avec les Forces armées tout comme Fujimori qui est arrivé avec l’aide des révisionnistes et a ensuite vécu à l’intérieur du quartier général des forces armées - et la LOD et la LOG [Ligne Opportuniste de Gauche] ont dit très bien !

Ils ont répondu à leur demande en disant qu’ils avaient à se remettre ; ce qu’ils recherchent aujourd’hui, après est de savoir comment tirer le meilleur parti d’une amnistie pour les militaires. Ces points doivent être clairs, le rôle de la LOD et de la LOG sert à légitimer ce gouvernement, au soutien de l’ordre ancien et à continuer écraser les luttes du peuple à venir et de préparer la route pour 2016 afin de poursuivre le développement et l’expansion des sociétés minières.

Notez que cette période de 2011-2016 doit garantir le début des extractions, ce qui va générer plus d’inégalités et de misère dans les cinq prochaines années. Si possible, ils prendront l’ensemble de la cordillère des Andes et du gaz de la jungle pour eux-mêmes. En raison de ces profits ils laisseront les os de l’inclusion, de la consultation, une autre maison d’enfants, des bourses, etc.

Les Forces armées prennent davantage de contrôle sur le gouvernement et une fois qu’ils l’ont, ils viseront à donner à une amnistie ou un lancer un génocide, comme ce qui s’est passé en Europe avec les communistes quand les communistes se sont « légalisés » eux-mêmes. De cette façon, ces gens de la LOG et de la LOD mettent l’accent sur leurs accords de paix sans voir le processus de développement du capitalisme bureaucratique (voir Mariátegui).

Concernant la guerre populaire ils sont à la recherche d’un moyen de l’anéantir de la face de la terre. Ils ne peuvent pas : le maoïsme avec son application créative la pensée Gonzalo sont profondément enracinées.

Ils ne veulent pas que la guerre populaire frappe les compagnies minières et le trafic de drogue.

Tant qu’ils ne ruinent pas l’entreprise et la partagent avec eux, tout va bien ! Par conséquent, ils se concentreront sur le génocide, son cou est sur la ligne devant l’impérialisme le social-impérialisme chinois. Penchons-nous sur la Libye ; jusqu’à il y a quelques mois [Khadafi] a vendu du pétrole et buvait avec les Français. Quatre mois plus tard, ils l’ont assassiné avec ses fils.

De cette façon, l’impérialisme s’est positionné, c’est seulement avec le Parti mobilisant le peuple, comme il le fait, que nous pouvons gagner et vaincre [les droits et le pouvoir pour le peuple] ; de là, comme dans le monde entier, il n’y a pas du tout de place pour capitulation, les accords de paix, ou des trêves !

Ce qui doit être fait aujourd’hui c’est organiser la lutte des masses de manière meilleure, pour élever le travail clandestin du Parti, tirer les leçons de la dernière décennie.

Au niveau mondial, l’impérialisme exprime son désespoir face à sa crise économique et politique. Au milieu de leur collusion et de lutte, les autres puissances, principalement la Russie et la Chine, défient l’hégémonie de l’impérialisme yankee et préparent une troisième guerre mondiale.

Bien que les protestations populaires, tels que les soi-disant « révolutions » dans les pays arabes, expriment la situation révolutionnaire en développement inégal dans le monde, les impérialistes savent comment gérer cela pour servir leurs intérêts.

Les protestations qui ne sont pas fondamentalement anti-impérialiste, et si leurs dirigeants sont liés à l’impérialisme yankee ou toute autre puissance impérialiste, ne servent pas à libérer les peuples.

Ce que les peuples veulent et ce dont ils ont besoin est la lutte armée, les guerres de libération nationale pour écraser et balayer les sangsues misérable et continuer avec la guerre populaire leurs révolutions de Nouvelle Démocratie et socialiste.

Le Mouvement Populaire Pérou, organisme généré du Parti pour le travail à l’étranger, exprime une fois de plus son salut et sa sujétion au Parti Communiste du Pérou, à son Comité central et son système de direction du Parti tout entier. Nous prenons fermement position pour les luttes héroïques de notre peuple pour leurs revendications, pour la défense de leurs intérêts et le combat et l’écrasement de la capitulation, de l’amnistie, des cessez le feu, des trêves, des accords de paix etc.

Nous appelons à continuer la lutte, avec conscience de classe et à ne jamais laisser se berner par les manipulations et les faux de l’impérialisme, de la réaction et du révisionnisme. Nous nous réaffirmons dans notre mot d’ordre Guerre Populaire jusqu’au Communisme !

VIVE LE CXVIIIème ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DU PRÉSIDENT MAO ZEDONG !

ARBORER, DÉFENDRE ET APPLIQUER LE MAOÏSME UNIVERSEL !

VIVE LE PRÉSIDENT GONZALO ET SA PENSÉE TOUTE-PUISSANTE !

VIVE LES LUTTES HÉROÏQUES DU PROLETARIAT PÉRUVIEN ET DU PEUPLE !

REJETER ET ÉCRASER LA CAPITULATION !

GUERRE POPULAIRE JUSQU’AU COMMUNISME !

Mouvement Populaire Pérou
Décembre 2011