Centre MLM de belgique

Fatah : Déclaration du 1er janvier 1969

La constitution d’un mouvement de lutte armée prend naissance dans les milieux de jeunes Palestiniens nationalistes, dans les années cinquante. Les premiers embryons du Fath sont mis sur pied à Gaza en 1956.

La nouvelle organisation travaille dans la clandestinité. Elle se heurte à une forte opposition de la part de tous ceux qui ne croient pas à la lutte armée.

Le Fath réussit, en dépit de la répression, à se développer, à former des cadres clandestins, à assumer leur entraînement militaire, à se constituer un petit capital financier, à acquérir quelques armes et à accomplir des missions de reconnaissance en territoires occupés. Le 1er janvier 1965, Al-Assifa (La Tempête), la branche militaire du Fath, lance sa première opération contre Israël.


La détermination inébranlable du peuple palestinien résolu de prendre en main son propre destin pour reconquérir son territoire national et sa souveraineté crée une situation au Moyen-Orient qu’il sera de plus en plus difficile d’ignorer.

Jusqu’ici, l’action sioniste auprès d’une opinion internationale abusée par une entreprise d’intoxication sans précédent tentait de faire oublier délibérément le problème palestinien en le réduisant à un affrontement entre Israël et les Etats arabes environnants alors qu’il s’agit, en réalité, de l’existence et de l’avenir d’un peuple chassé depuis vingt ans de son foyer national. C’est là que réside la cause essentielle du conflit du Moyen-Orient.

Par la ruse, la force et l’agression permanente qu’il veut génératrices du fait accompli et du droit, Israël menace l’existence de ce peuple et poursuit des objectifs annexionnistes. Cet expansionnisme illustré par l’accaparement de la Palestine, s’est manifesté tout au long de ces vingt dernières années et plus récemment à la suite de l’agression du 5 juin 1967, par l’occupation de vastes territoires arabes, au mépris des droits fondamentaux de l’homme et de toute morale.

L’action révolutionnaire engagée par le Mouvement de Libération Nationale « Fath » et son avant-garde armée « El-Assifa » témoigne de la prise de conscience irréversible et de la volonté du peuple palestinien de libérer, par la lutte armée populaire, le territoire national conquis et colonisé par des forces étrangères rétrogrades fondées sur le sectarisme religieux, la haine raciale et pratiquant une politique de discrimination et de persécution à l’égard des Arabes palestiniens chrétiens et musulmans.

Face à la lutte opiniâtre du peuple palestinien contre l’usurpateur de sa Patrie, Israël s’efforce, comme il l’a toujours fait, de ramener devant l’opinion internationale ce combat politique à une question uniquement humanitaire et technique intéressant la situation des réfugiés. Mais, de l’aveu même d’Israël, le désir de réduire et de détruire cette inflexible volonté du peuple palestinien, incarnée par le Mouvement de Libération National Fath a été l’une des causes de l’agression sioniste du 5 juin 1967.

Celle-ci n’a eu pour effet que l’intensification de la lutte révolutionnaire du peuple palestinien. Ainsi, le peuple palestinien, privé du droit élémentaire d’exister sur son propre sol, réaffirme dans l’action armée sa foi inébranlable dans l’avenir. Il ne reculera devant aucun sacrifice pour la restitution de la terre qui est la sienne.

La lutte révolutionnaire du peuple palestinien s’inscrit dans le cadre des luttes de libération nationale contre le colonialisme et l’impérialisme. Israël est le produit d’un colonialisme et d’un expansionnisme européen périmés, demeure un instrument de l’impérialisme pour s’opposer au progrès des peuples arabes et entraver leur mouvement de libération.

Face au danger permanent pour la paix que constitue Israël, le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath, sûr de sa juste cause et décidé à récupérer la patrie usurpée, déclare solennellement :

1. - Le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath est l’expression du peuple palestinien et de sa volonté de libérer son territoire de la colonisation sioniste afin de recouvrer son identité nationale.

2. - Le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath ne lutte pas contre les juifs en tant que communauté ethnique et religieuse. Il lutte contre Israël expression d’une colonisation basée sur un système théocratique raciste et expansionniste, expression du sionisme et du colonialisme.

3. - Le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath rejette toute solution qui ne tienne pas compte de l’existence du peuple palestinien et de son droit à disposer de lui-même.

4. - Le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath rejette catégoriquement la résolution du Conseil de Sécurité du 22 novembre 1967 et la mission Jarring qui en est issue. Cette résolution ignore les droits nationaux du peuple palestinien. Elle passe sous silence l’existence de ce peuple. Toute solution soit-disant pacifique qui ignore cette donnée fondamentale sera, par conséquent, inévitablement vouée à l’échec. En tout état de cause, l’acceptation de la résolution du 22 novembre 1967 et de toute solution pseudo-politique, par une partie quelconque, ne lie aucunement le peuple palestinien déterminé à poursuivre sans merci sa lutte contre l’occupation étrangère et la colonisation sioniste.

5. - Le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath proclame solennellement que l’objectif final de sa lutte est la restauration de l’Etat Palestinien Indépendant et Démocratique dont tous les citoyens, quelle que soit leur confession, jouiront de droits égaux.

6. - La Palestine faisant partie de la Patrie Arabe, le Mouvement de Libération Nationale Palestinienne Fath oeuvrera pour que l’Etat palestinien contribue activement à l’édification d’une société arabe progressiste et unifiée.

7. - La lutte du peuple palestinien comme celle du peuple vietnamien et des autres peuples d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine fait partie du processus historique de libération des peuples opprimés contre le colonialisme et l’impérialisme.

Le 1er Janvier 1969
FATH. Comité Central