Centre MLM de belgique

L’avakianisme et le prachandisme sont-ils la même chose ? L’erreur du MPP

Le MPP est le Mouvement Populaire Pérou, organisme généré par le Parti Communiste du Pérou pour le travail à l’étranger. Il a organisé une conférence à Madrid il y a quelques jours de cela, et a pris une position ferme contre ce qu’on appelle le nouveau révisionnisme.

Cela ressemble au retour au « bon vieux » MPP, qui démolit idéologiquement les révisionnistes, appelant à la guerre populaire dans chaque pays, comme nous l’avons vu dans les années 1990.

Mais comme toute chose a deux aspects, une question doit être posée ici. Parce que le problème est le suivant et facile à comprendre : le MPP n’a pas produit une critique idéologique du prachandisme.

Pendant la période où Prachanda et le Parti Communiste du Népal (maoïste) ont pris la tête de la structure maoïste internationale, le Mouvement Révolutionnaire Internationaliste (RIM), le MPP n’a pas réagi ouvertement.

Le MPP a rejeté la critique ouverte comme une méthode qui ne serait pas correcte. Par ailleurs, le MPP a produit de nombreux documents communs avec Rossoperaio/Parti Communiste Maoïste de l’Italie, qui est devenu l’organisateur central du centrisme.

En raison de l’absence de critique ouverte de Prachanda, il y a eu d’autres structures révolutionnaires qui ont ouvert le feu. Le PCMLM [France] a critiqué Prachanda dès septembre 2005, mais de toutes manières de nombreuses autres organisations ont dénoncé le prachandisme, comme l’Union des Révolutionnaires Communistes (MLM) du Chili et bien sûr l’UOC (MLM) (Union Ouvrière Communiste) de Colombie.

L’UOC (MLM) a pris la tête, au niveau international, du rejet du prachandisme. Expressions de cela furent l’appel du premier mai en 2011, ou bien sûr l’appel de décembre 2011 : L’UNITÉ INTERNATIONALE DES COMMUNISTES EXIGE LA DÉFAITE DU RÉVISIONNISME ET DU CENTRISME !

Le MPP a totalement manqué cela, et il doit l’accepter. La ligne de ne pas faire une critique publique du prachandisme n’a pas du tout aidé. Le fait d’« oublier » l’existence d’une critique du prachandism faite ouvertement n’est pas correct non plus.

Et à cause de cela, le MPP fait l’erreur de nos jours d’expliquer qu’avakianisme et prachandisme sont, finalement, la même chose. Ce n’est pas vrai et idéologiquement faux.

La faction Avakian - RCP, USA ; Sarbedaran ; TKP / ML maoïste Merkezi - a dirigé le Comité du MRI, mais a été remplacée par la faction pro-Prachanda (Rossoperaio qui est devenu Parti communiste maoïste de l’Italie, TKP (ML) qui est devenu MKP de Turquie - Kurdistan du Nord, le RCP du Canada).

Ensuite, les Prachandistes ont simplement abandonné le MRI et le Parti Communiste Maoïste d’Italie a décidé de le reconstruire.

Il n’y a jamais eu une faction avakianiste-prachandiste unifiée. Il y a eu un changement majeur dans le MRI en raison de l’hégémonie du Parti Communiste du Népal (PCN) maoïste et Prachanda.

Mais le MPP ne reconnaît pas cela. Le MPP, en fait, a la même ligne sur le MRI qu’en 1992, lorsque le Parti Communiste du Pérou se considérait lui-même comme la fraction rouge dans le MRI, alors que le PCR des États-Unis et Avakian ont été considérés comme la ligne noire.

Mais les choses ont totalement changé : la faction avakianiste a perdu sa position, et dans le processus de l’hégémonie prachandiste, il n’y avait de toute façon pas plus de MRI.

Bien sûr, avakianisme et prachandisme se ressemblent de beaucoup, et constituent tous deux ce qu’il faut appeler le nouveau révisionnisme. Le MPP a certainement raison : une fois que la question de la Direction - Jefatura – est comprise, il n’y a pas de place pour le nouveau révisionnisme, et le prachandisme est presque pareil que l’avakianisme : éclectisme idéologique, ultra-démocratisme, etc. etc.

Mais il y a des différences, et nous devons les voir, ce que le MPP ne fait pas et il y a une raison politique à cela : le MPP met unilatéralement l’accent sur l’avakianisme, car il a raté la lutte contre le prachandisme.

Et parce qu’il a raté la lutte contre le prachandisme, il rate la lutte contre le centrisme, c’est-à-dire la faction qui n’a pas rompu d’une manière complète avec le prachandisme, qui a refusé jusqu’au dernier moment de dénoncer le prachandisme, qui a diffusé l’illusion sur une « faction rouge » au sein du Parti Communiste du Népal (maoïste) révisionniste.

Mais comment quelque chose de nouveau peut-il naître sans une bonne approche matérialiste historique ? Est-il scientifique d’ « oublier » l’UOC MLM, d’ « oublier » les nombreuses attaques subies par le Collectif Odio de Clase, en raison de son refus du prachandisme ?

Est-il correct de faire comme si n’avait jamais existé l’appel de 2011 L’UNITÉ INTERNATIONALE DES COMMUNISTES EXIGE LA DÉFAITE DU RÉVISIONNISME ET DU CENTRISME !?

Non, ce n’est pas correct.

Et au cours de l’hégémonie du prachandisme et la période juste après, ceux qui refusaient le centrisme étaient fortement l’objet d’attaques. Le MPP ne les a pas défendu, et maintenant il est « oubliant » cette période de l’histoire du Mouvement Communiste International.

Alors, que pouvons-nous faire ? Nous pouvons avoir la même peur qu’avant : dans le passé, le MPP a toléré le centrisme, de sorte qu’il puisse être dans un centre maoïste international, en tant que « fraction rouge », comme avant dans le MRI.

C’est pourquoi, alors que le MRI était déjà mort dans les années 2000, le MPP a appelé à une conférence du MRI, une lutte de deux luttes dans le MRI, etc. Le MRI était comme un fétiche.

Mais la vie triomphe toujours. Le MRI s’est divisé en une faction post-maoïste pro-Avakian et une faction organisée autour du Parti Communiste Maoïste de l’Italie (le projet « Maoist Road »).

Soit le projet « Maoist Road » est correct, et alors leur appel à une conférence internationale maoïste, sans base déterminée à l’avance, est ce qui est nécessaire, afin d’unifier tous les courants et les structures maoïstes.

Ou bien, il y a d’abord le besoin de refuser le centrisme dans la question du prachandisme. Mais c’est la position de l’appel 2011 L’UNITÉ INTERNATIONALE DES COMMUNISTES EXIGE LA DÉFAITE DU RÉVISIONNISME ET DU CENTRISME ! qui est utile, et cela doit être dit.

Bien sûr, il est possible que le MPP apporte beaucoup plus que cela. Mais pour exister idéologiquement, cette proposition doit s’insérer dans la réalité politique.

mardi 6 novembre 2012

mardi 6 novembre 2012


International