Centre MLM de belgique

PCMLM [Bangladesh] : Hugo Chavez, le représentant du capitalisme bureaucratique est mort

Les réactions après la mort de Hugo Chavez montrent qu’en plus de différentes formes de révisionnisme, certaines organisations s’affirmant maoïstes ont également caractérisé Chavez comme anti-impérialiste.

Le PCM d’Italie, Odio de Clase d’Espagne et le Parti communiste des Philippines menant la guerre de guérilla sont parmi les partis et organisations créant la confusion.

De l’autre côté, sur cette question, suivent la ligne rouge (en le montrant en publiant de documents) le Parti Communiste du Pérou, le Parti Communiste d’Équateur - Comité de Reconstruction Comité, le Parti Communiste d’Équateur – Soleil Rouge, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste-Maoïste de France, l’Organisation des Ouvriers d’Afghanistan (Marxiste-Léniniste-Maoïste, principalement Maoïste), une organisation MLM en Turquie et nous, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste-Maoïste du Bangladesh.

Les représentants de la ligne rouge montrent que Chavez était un fasciste corporatiste et un représentant du capitalisme bureaucratique.

La meilleure explication de ce que le président Mao a spécifié comme capitalisme bureaucratique se trouve dans les œuvres du camarade Gonzalo au Pérou. Dans notre pays, le président Siraj Sikder eu une très bonne compréhension sur cette question.

Il a montré que la Bourgeoisie Bureaucratique est le représentant de l’impérialisme, de l’expansionnisme, du capitalisme bureaucratique et du féodalisme. A cette époque, il a correctement caractérisé comme social-fascisme le Mujivisme [de Sheikh Mujibur Rahman], le socialisme islamique de Bhashani [de Abdul Hamid Khan Bhashani] et la social-démocratie du JSD [Jatiyo Samajtantrik Dal, avec notamment le colonel Abu Taher].

L’autocratie militaire de Zia et d’Ershad, l’autocratie démocratique et l’islamisme de Hasina et de Khaleda et l’islamisme des religieux de la dernière période sont le fascisme qui se concentre sur le capitalisme bureaucratique, étant subordonné à l’impérialisme et au maintien du féodalisme. Et la tâche de la prétendue gauche est de se mettre à la queue derrière leur programme dans la théorie et dans la pratique.

Nous obtenons la brève idée de la situation du Venezuela à partir du document du Parti Communiste d’Équateur – Comité de Reconstruction, qui montre que le Venezuela est l’un des principaux fournisseurs de pétrole vers les pays impérialistes.

La Chine et la Russie ont investi 135 milliards de dollars dans le secteur pétrolier au Venezuela. Dans la propriété foncière, une poignée de propriétaires détient la majorité absolue des terres alors que la plupart des gens sont sans-terre. Le capitalisme bureaucratique dirigé par Chavez a stoppé la rébellion populaire de masse du Caracazo des années 1990.

Chavez était de la même fraternité que Saddam Hussein d’Irak, Ahmedinijad d’Iran, Kadhafi de la Libye, Assad de Syrie, qui ne représentent pas leur propre peuple dans leurs pays respectifs, mais le capitalisme bureaucratique fasciste corporatiste.

Avec la mort de Chavez, ce n’est pas le peuple, mais le capitalisme bureaucratique qui est tombé en crise là-bas. Le peuple du Venezuela a besoin d’une véritable révolution où la classe prolétarienne et les masses conduisent à la transformation révolutionnaire de la société et assument la propriété. Et un parti Marxiste-Léniniste-Maoïste est nécessaire à la conduite de cette lutte.

17 mars 2013
Parti Communiste Marxiste-Léniniste-Maoïste du Bangladesh