Centre MLM de belgique

PCP : Notes pour la typification du régime comme fasciste – 1996

Démonstration Politique

Le 5 avril 1992 arrive un coup d’Etat.

C’est à ce moment que commença l’application du plan contre-révolutionnaire qui était prévu pour durer 20 ans (Revue Oiga No.647 et 648, juillet 1993).

Son fondement est une conception fasciste.

Mais, adaptée avec les conditions de combattre une guerre populaire (il est très important de tenir compte de l’expérience chinoise et l’application du fascisme par Chiang Kai Shek).

Un plan supervisé et avalé par l’impérialisme principalement yankee, mis en exécution par les forces armées. Velasco est un antécédent. Ainsi que l’APRA.

Ce fascisme ne s’oppose pas au centralisme absolu, bien au contraire ils sont complémentaires. C’est un fascisme sans vergogne.

C’est encore plus clair aujourd’hui, voir le discours de Fujimori du 28 juillet 1995, "Gérance de l’Etat directement, avec efficacité et permanence", "démocratie économique", "nouveau nationalisme", "modernisation", "nous voulons être modernes", (Chiang Kai Shek) ; "Etat moderne", "grandes reformes structurelles", "Croisée éducative", "nouveau cadre de légalité", "ni populisme ni ultra libéralisme, ni gauche ni droite, ni capitalisme", "C’est un Etat où se défend le principe de l’autorité", "reforme du pouvoir de Justice", "enfin nous avons la capacité de planifier des objectifs à long terme", "arriver à la renaissance du Pérou dans le nouveau millénaire".

Mesures avec le parlement (antécédents).

Aujourd’hui, un parlement conduit selon sa volonté. Pouvoir de Justice, Pouvoir Électoral (Élections et fraude), (dans tous ces points l’APRA en étant déjà fasciste est restée en retrait).

La Première Constitution a été violée ainsi que la nouvelle.

- Législation. La loi Anti-Terroriste pire que celle de l’APRA. Tribunaux militaires. Tribunaux sans visages. Tribunaux spéciaux. Condamnation à perpétuité. Négation du droit à la défense, pendant deux années a persisté la loi qui condamnait les mineurs comme étant des adultes. Condamnation en absence de l’accusé. Lois rétroactives.

- Face aux droits syndicaux et du peuple : négation complète.

- Universités militarisés et en "réorganisation".

- Mairies : réduites.

- Economie : Du fascisme de Pinochet et du libéralisme. Avec Velasco ils sont impulsés le monopole d’Etat, aujourd’hui ils impulsent le monopole privé, ceci n’est pas opposé au fascisme.

- Organiquement : C’est à la montagne qui s’exprime clairement la corporativisation.

- Voir la loi de "comités anti-subversifs (rondas)" et son armement.

Analyser la tactique suivante.

Ils développent celle de l’APRA.

(Voir document : "Développer la guerre populaire servant la révolution mondiale" pag.108-109.)

Point II UNE ANNÉE DU GOUVERNEMENT DE L’APRA "l’APRA sous la direction de García Pérez a suivi la stratégie de s’appuyer sur les masses pauvres des bidonvilles, gagner la paysannerie de la montagne, spécialement celle du "trapèze Andin", attacher la lutte du peuple en utilisant la gauche unie (IU) comme dernier wagon, en unifiant toute la réaction sous son commandement, isoler le prolétariat, frapper les masses populaires en visant contre la guerre populaire, en utilisant la répression à travers les forces armées et des forces policières.

Aujourd’hui cette stratégie va se renforcer en arborant avec plus de démagogie ses mensonges d’un "Etat nationaliste, démocratique et populaire"et un plus grandiloquent anti-impérialisme verbale".

Voir en plus la conduction du Ministère de la Présidence CONADE, FOCONDES, PRONAA, Comités du Développement, (armée péruvienne), etc.

Etat policier : En plus de l’augmentation des forces armées ( F F. A A .) et des forces policières (FF.PP). Et de l’impulsion du SIN (Services National des renseignements ) (ils avaient la proposition, de créer des bureaux du SIN dans chaque ministère). (Serenazgo).

"Sécurité citoyenne". Réélection de 1995, et plan de réélection . Derrière se trouve Hermoza et la clique des forces armés.

(Voir aussi). Sur les commentaires a propos du coup d’Etat d’Avril 1992, deuxième paragraphe.

Deux tendances dans le vieil Etat : Une tendance fasciste et l’autre démolibérale..., il signale comment Fujimori est contre le parlement.., partis traditionnels ; etc.

Et le discours de Fujimori : "Etat moderne".... basé sur ce que disait Chiang Kai Shek. (Tome III. P. Mao. Notes pag. 278 "Sur le gouvernement de Coalition).

Le 1er août 1932 Chiang établit pour les campagnes le "règlement pour l’organisation pao et chiao et pour le recensement de la population dans les districts et provinces", il disait que c’était un système administratif de base avec lequel la clique réactionnaire du Kuomintang imposait sa domination fasciste.

Ici voir la Loi des Communautés, il serait bien de voir la date de création de cette loi ...... mais, la manière dont ils organisent la paysannerie elle est fasciste......similitudes et différences à l’époque de Velasco (1968), ils ne vont pas répéter la même chose, dans le fond elle reste fasciste ; ils essaient de l’assimiler comme démolibéral mais ils se sont décidés pour le fascisme.

Voir tome II P. Mao page 52.....centralisme absolu...

Il faut réviser toute la législation de Fujimori, ce qu’il veut c’est d’embrouiller les gens avec sa démocratie directe..... l’actuel gouvernement est fasciste mais, déguisé en démolibéral.

Dans les faits, à la campagne il existe déjà ce système fasciste, voir le dernier document .Ainsi que le document de surmonter.....!

Dans les villes. Un Etat policier, dans d’autres mots, c’est un Etat fasciste ceci est dit même par un fils de l’impérialisme....Nous ne sommes pas les inventeurs de la poudre, c’est ce qu’a confirmé le Président Gonzalo : Dans la deuxième moitié de chaque décennie leurs crises s’aggravent, ceci s’accomplit d’A jusqu’à Z, il existe une grave crise mais deux décennies se sont accumulés celle de années 80 et celle de années 90...., Qu’est-ce qu’ils ont encore affirmé en décembre sur la croissance négative et dans le mois qui suivait l’inflation montait .....ils ont besoin d’investir plus......

FÉVRIER 1996.
COMITÉ CENTRAL
PARTI COMMUNISTE DU PÉROU.

mardi 10 avril 2018


Documents du Parti Communiste du Pérou