Centre MLM de belgique

Mao Zedong : Démasquer le complot d’un Munich d’Extrême-Orient − 1941

Mao Zedong
Démasquer le complot d’un Munich d’Extrême-Orient [1]
25 mai 1941

1. Un compromis entre le Japon et les Etats-Unis aux dépens de la Chine, en vue d’aboutir à un Munich oriental dirigé contre le communisme et l’Union soviétique, tel est le nouveau complot qui se trame entre le Japon, les Etats-Unis et Tchiang Kaï-chek. Nous devons le démasquer et le combattre.

2. Maintenant que l’impérialisme japonais a mis un terme à son offensive militaire lancée en vue de contraindre Tchiang Kaï-chek à se rendre, il va certainement manœuvrer pour l’induire à capituler. Une fois de plus, l’ennemi pratique sa vieille politique du coup et de la caresse, se servant de l’un et de l’autre alternativement ou simultanément. Nous devons dénoncer et combattre cette politique.

3. Parallèlement à son offensive militaire, le Japon a lancé une campagne de mensonges, alléguant entre autres que “la VIIIe Armée de Route ne veut pas appuyer les opérations de l’Armée centrale du Kuomintang”, qu’elle “saisit chaque occasion pour étendre son territoire”, qu’elle cherche à “s’ouvrir une route internationale” et à “former un autre Gouvernement central”. C’est par ce moyen perfide que le Japon tente de semer la discorde entre le Parti communiste et le Kuomintang, afin d’amener plus facilement ce dernier à capituler. L’Agence centrale d’Information et la presse du Kuomintang, en diffusant mot pour mot ces mensonges, n’hésitent pas à se faire l’écho de la propagande anticommuniste du Japon ; leurs desseins sont des plus suspects. Tout cela aussi, nous devons le dénoncer et le combattre.

4. La Nouvelle IVe Armée a été déclarée “rebelle” et la VIIIe Armée de Route n’a reçu ni un sou ni une cartouche du Kuomintang ; pourtant, ces deux armées n’ont cessé un seul instant de se battre contre l’ennemi. Dans l’actuelle campagne du Chansi du Sud [2], c’est encore la VIIIe Armée de Route qui a pris l’initiative de coordonner ses opérations avec celles des troupes du Kuomintang, et, depuis deux semaines, elle est passée à l’attaque dans tous les secteurs du front de la Chine du Nord, où se déroulent à l’heure qu’il est de violents combats. Les forces armées et les masses populaires dirigées par le Parti communiste sont devenues les piliers de la résistance contre le Japon. Toutes les calomnies lancées contre le Parti communiste visent à briser la Résistance et à préparer la voie à la capitulation. Nous devons multiplier les succès militaires de la VIIIe Armée de Route et de la Nouvelle IVe Armée, et combattre tous les défaitistes et tous les capitulards.


[1Directive à l’intention du Parti, rédigée par le camarade Mao Zedong au nom du Comité central du Parti communiste de Chine.

[2Il s’agit de la campagne des monts Tchongtiao. En mai 1941, plus de 50.000 hommes des forces d’invasion japonaises attaquèrent la région des monts Tchongtiao, située au nord du fleuve Jaune, dans le sud du Chansi. Sept corps d’armée du Kuomintang étaient massés dans la région, et quatre autres au nord-est, dans la région de Kaoping, soit, au total, un effectif de 250.000 hommes. Mais, comme les troupes du Kuomintang disposées au nord du fleuve Jaune avaient pour mission principale de combattre les communistes et qu’elles ne s’étaient jamais préparées à faire la guerre à l’envahisseur japonais, la plupart d’entre elles fuirent le combat quand celui-ci attaqua. Aussi, malgré les efforts vigoureux de la VIIIe Armée de Route pour les appuyer au cours de cette campagne, les troupes du Kuomintang furent-elles complètement défaites. Après avoir perdu plus de 50.000 hommes en trois semaines, elles prirent la fuite et passèrent sur la rive sud du fleuve Jaune.

vendredi 25 avril 1941


Oeuvres de Mao Zedong